Les pièges de l’entretien d’embauche

Entretien d'Embauche
Justifiez vos choix : A un certain niveau de responsabilités, des changements répétés doivent être justifiés lors de l’entretien d’embauche afin de ne pas paraitre mauvais stratège. Expliquez pourquoi vous avez fait ces choix de façon claire et cohérente en soulignant comment ils s’intègrent dans votre gestion de carrière.

Evitez la litanie des problèmes que vous avez rencontrés dans vos postes précédents, expliquez comment vous les avez surmontés. Les recruteurs s’intéressent à la façon dont vous vous êtes sortis de vos difficultés, comment vous avez géré la situation.

Ne pas vous laisser déborder par l’émotion : Lors de l’entretien d’embauche, si une question risque de vous déstabiliser émotionnellement, vous devez vous y préparer. Cela montrera que vous vous maitrisez et que vous pouvez sereinement faire face à la plupart des situations.

Ne pas indiquer « anglais courant » sur votre CV si vous n’êtes pas capable de vous exprimer en anglais à la fin d’un entretien. Les recruteurs peuvent tester votre niveau et vous poser une question à brûle pourpoint. Rien de pire qu’un grand blanc ou une excuse comme « je n’étais pas préparé(e) ».

Les questions de fin d’entretien. C’est le moment de vous démarquer des autres candidats. Poser une question montre que vous vous êtes renseigné(e) sur l’entreprise, le poste …que vous avez préparé votre entretien.Rien de plus rédhibitoire que la phrase « j’attendais d’avoir eu cet entretien pour me renseigner »

Pour en savoir plus, contactez nous!

Auteur : Christine Pruvost