5 piliers du Management Innovant

5 piliers du Management Innovant

Finissons en avec le Management à l’ancienne !

Les nouveaux modes de collaboration issus du numérique et de la mondialisation des marchés ont accéléré la nécessité de transformer l’organisation du travail.

Les tendances sont profondes : Explosion des moyens de communication, évolutions démographiques, accélération des rythmes économiques, nécessité de prendre en compte les changements climatiques…etc.…

L’impact est clair : les organisations ont un besoin croissant de souplesse, d’agilité, qui impacte bien sûr les méthodes managériales des entreprise.

Terminé le temps et/ou le lieu de travail fixes, terminé le style de management fondé sur le contrôle (ou, tout du moins, l’illusion du contrôle).

De nombreuses études ont été menées, et un ouvrage a retenu notre attention, intitulé Future Work, de Alison Maitland.

Nous avons repris les 5 points clés de son analyse :

1 – Faire confiance à ses employés :

Il est primordial de leur accorder une plus grande liberté afin qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. De nombreux responsables doivent apprendre, par la pratique, à se détacher de ce besoin de contrôler qui est bien souvent leur mode de fonctionnement « par défaut ». Ils doivent également remettre en question leurs propres idées reçues, comme celle de penser que la présence d’un employé sur son lieu de travail pendant de longues heures est signe d’implication.

Cette confiance doit être réciproque : aux managers comme aux employés de s’adapter et d’être prêts à assumer la responsabilité de la définition et de la réalisation d’objectifs clairs.

Même si la confiance ne va pas sans contrôle, il s’agit là de valider que les objectifs sont bien compris, d’accompagner, et non de contrôler pour contrôler.

2 – Valoriser les résultats plutôt que les heures :

Le modèle de travail du futur met avant tout l’accent sur les résultats. Ce ne sont pas les efforts déployés pour accomplir une tâche qui la définissent, mais son objectif, et c’est la réalisation de ce dernier qui doit être le point focal du management.

De même, pour un nombre croissant de travailleurs, le lieu de travail n’a aucune importance : bureau, domicile, bibliothèques, et/ou transports en commun. L’enjeu consiste plus à trouver le bon endroit et le bon moment pour la tâche à accomplir, qu’il s’agisse de rencontrer des clients, de rédiger un rapport complexe ou de collaborer en ligne avec une équipe internationale.

3 – Comprendre l’intérêt commercial :

Il est vital pour l’ensemble des collaborateurs de comprendre l’aspect commercial de l’organisation : ceci est vital pour développer la rentabilité bien sûr, mais aussi pour accroitre l’attractivité de la société pour le recrutement, la rétention des talents, ou même de s’adapter plus rapidement aux changements du marché.

4 – Partir d’en haut :

Le modèle de travail du futur implique de passer d’un management fondé sur le contrôle à un management fondé sur la confiance et qui traite les collaborateurs en adultes. Ce changement ne pourra avoir lieu sans l’appui du Top Management. L’équilibre est à trouver entre souplesse et équilibre. Si nombre de dirigeants y sont favorables, peu communiquent sur cet aspect, alors qu’il est primordial d’en parler : le pouvoir du leadership donnera à d’autres la « permission » d’évoluer.

5 – Traiter les personnes comme des individus :

Il n’existe pas de solution toute faite pour le futur du travail. Les managers désireux de réussir comprendront les différentes motivations et préférences des membres de leurs équipes et apporteront le soutien dont chacun a besoin. Les responsables doivent formuler leurs attentes de manière claire et veiller à ce que travailler « n’importe où, n’importe quand » ne signifie pas « partout, tout le temps ».

Dans le cadre de son expertise, l’équipe PurpleLeaf accompagne les dirigeants dans leur évolution professionnelle. Nos experts se tiennent à votre disposition. Pour en savoir plus, contactez nous. 

 

Auteur : Christine Pruvost